L’huile extra vierge de la Casetta Tartuchino

L’huile extra vierge de la Casetta Tartuchino

Le domaine Tartuchino produit de l’huile extra vierge d’olive biologique. 

En 2016 nous avons obtenu la certification biologique pour notre l’huile d’olive. Nous travaillons sur la prévention et la bonne santé de nos plantes, avec des produits et des systèmes propres à l’agriculture biologique. Un

EVO vraiment bon exulte les saveurs et nous qui sommes gourmant, nous voulons obtenir une huile extra vierge d’olive vraiment bonne. Pour cela nous préférons cueillir les olives en avance, même si la production est quantitativement inférieure. Nous les cueillons en utilisant des peignes électrique à batterie et à compresse, tout en faisant attention à ce que les olives ne soient pas abîmées et attendent à l’ombre dans leur cageot le transport au pressoir, en fin de journée. Notre pressoir de référence est un pressoir moderne, il a une ligne biologique et travail à basses températures pour maintenir les caractéristiques organoleptiques de l’extra vierge. Nous faisons analyser en laboratoire l’huile que nous produisons, pour nous assurer des valeurs d’acidités, des peroxydes, des bios phénols, des tocophérols, de la spectrophotométrie et nous le conservons dans nos locaux de stockage, où la juste température est maintenue, jusqu’à son arrivée dans les bons plats.

Notre région est vouée à la production de l’huile, qui a une longue histoire, comme le prouve l’Olivier millénaire di Fibbianello.

 

Les enfants de l’Olivier di Fibbianello

 

Dans cette région, l’huile se produit depuis toujours. Le traitement de l’olivier, plante bien différente des autres arbres fruitiers, est un argument qui donne du piment aux discussions. Dans le temps se sont créées plusieurs écoles de pensées sur l’élagage et la cure des oliviers et personne n’est près à céder sur ses propres convictions. Probablement cela dépend aussi du fait que les oliviers ne sont pas tous pareils: il y a différentes variétés, et chacune a son allure, ces préférences et son temps. Mais toutes, vraiment toutes, sont vigoureuses, généreuses, et pleines d’envie de vivre. L’Olivier di Fibbianello a même résisté à un acte de vandalisme qui, en 1998, voulait le tuer avec le feu. Avant cette date fatidique il fallait sept adultes pour embrasser son tronc, et il se dit qu’il réussissait à produire aussi huit quintaux d’olives par an! Les ramasseurs devaient être vraiment courageux pour grimper là haut pour prendre les olives, avec trois échelles superposées l’une sur l’autre pour rejoindre le sommet. L’olivier a survécu au vandalisme et l’Institut Technique Agraire Leopoldo di Toscana, à Grosseto, a réalisé un projet pour préserver son génome, grâce à la reproduction de petites plantes qu’il a confié à ceux qui ont bien voulu en prendre soin: nous, nous en avons 25.

 

La vieille oliveraie et les nouvelles oliveraies

 

En 1990, à notre arrivée al Tartuchino, nous avons trouvé une belle oliveraie  avec à peu prés 90 exemplaires, sur une douce et très panoramique colline. Sur ce morceau de terre est née notre amour pour l’huile.

Nous avons rajouté, à l’oliveraie originelle, vingt cinq enfants de l’Olivier  que nous avons adopté, aujourd’hui ils sont dans le champ situés devant l’agrotourisme.

Successivement, nous avons récupéré beaucoup de vieux oliviers dans lesquels s’était faufilé la végétation des haies qui séparent des champs : en observant le domaine en hauteur, on note que l’oliveraie devait être initialement beaucoup plus grande, car il y en a qui sont dissimulés dans la zone maintenant boisée, désormais ils ne sont plus récupérables pour la production.

Récemment nous avons rajouté d’autres plantes de différents variété d’oliviers : d’abord 130 Leccio del Corno avec 10 exemplaires d’une variété d’olivier pollinisateurs (Pendolino impollinatore), puis encore 140 Leccio del Corno, avec 140 exemplaires de Moraiolo, 360 Leccino et 50 Pendolino. Espérons qu’ils commencent vite la production !

 

L’année 2015, fut une année fantastique pour l’huile. Nous nous sommes convertis au biologique et il nous a semblé être le meilleur moment pour commencer la commercialisation: de très belles olives, ramassées avec attention et amenées au pressoir chaque soir pour la mouture à froid. Nous avons obtenus un excellent extra vierge, et les analysent ont confirmé notre impression, avec des valeurs très flatteuses. L’équilibre de la saveur entre le fruité et le ce petit gout amer et piquant, nous ont prouvé que notre huile est bon et riche de polyphénols et de vitamine E.